mercredi 23 octobre 2013

Les Ancêtres d'Avalon



Invocation de l'Equinoxe de Printemps :


"Que le jour soit encadré par la nuit...

 Que la nuit soit encadrée par la lumière.
 La terre, le ciel, le soleil, la mer ;

 L'éternelle croix au centre du cercle.
 Que la peine fasse place à la joie,
 Que la jubilation se mêle à la détresse,

 Pour que nous avancions pas à pas,
 Et que les ténèbres s'unissent au jour...
 Chaque saison est liée à la suivante,


 Unions et désunions s'enchaînent,
 Le centre sacré est notre structure,
 Là où tout change, et tout demeure le même.
 Nous bougeons et nous sommes immobiles,

 Nous succombons aux passions, soumis à la volonté,
 Nous tournons perpétuellement,

 Et le temps devient éternité...
 Dans ce sanctuaire de Ni-Terat, sombre reine de la terre,
 Illuminé par l'esprit de Manoah,
 Nous confirmons le centre sacré,

 L'Omphale, le nombril du monde." 

Hymne du Soir :

"Ô source de la splendeur des étoiles 
Qui scintillent dans la pénombre,
Donne-nous cette nuit le repos d'un profond sommeil,
Conscients de ta bénédiction.

Ô Créateur de tous les mortels,
Nous t'invoquons à la fin de ce jour.
Ô Lumière par-delà toutes les ombres,
Toi qui transcendes ce monde de formes.

Ô toi, le plus saint et le plus haut,
Seule la sagesse digne d'être connue,
En toi nous trouvons un but,
Une fin et un commencement."

Hymne lors du voyage en mer :

"Nar-Inabi, créateur des étoiles,
Accorde-nous ce soir tes bienfaits...
Illumine nos voiles
Quand nous volons sur les eaux.
Les vents ici sont tous des étrangers,
Mais nous sommes des marins.
Nar-Inabi, créateur des étoiles,
Révèle-nous ce soir toute ta gloire..."

Hymne du Jour :

"Ô toi, si radieux sur l'horizon oriental,
Change ta lumière en jour, ô astre de l'est,
Astre du jour, éveille-toi, lève-toi !
Seigneur qui octroies la vie, éveille-toi,
Allégresse qui octroies la lumière, lève-toi,
Ô toi, si radieux sur l'horizon oriental,
Astre du jour, éveille-toi, lève-toi !"


Invocation du Solstice d'Eté : 

"Le ciel est froid, l'année est finie,
La Roue tourne,
La terre est nue, hier si riche,
Et la Roue tourne.

Dans les ruisseaux gelés, nous voyons nos rêves,
La Roue tourne.
Une seule étincelle défie la nuit,
Et la Roue tourne.

L'obscurité descend, mais la lune nous appelle,
La Roue tourne.
La nuit étoilée fait votre joie,
Et la Roue tournera.

Défenseurs de la Lumière, levez-vous !
Eveillez-vous dans la sphère des mortels,
Et comme la lune, reflétez Manoah,
Toujours proche dans sa splendeur.

Une étincelle allume le feu du soleil
Et les visions sous les flammes nous apparaissent,
Pourtant, l'amour continue et nous le connaissons,
Et la Roue tourne.

La mère se repose, mais elle s'éveillera bientôt,
Pour ramasser ses herbes et cuire son pain.
Au ventre de la terre nous prenons une nouvelle vie,
Et la Roue tourne."

Funérailles :

"Le soleil se lève, les ténèbres s'effacent,
La flamme monte, l'esprit s'envole.
Acclamons l'âme qui s'élève,
Ses maux de mortel sont guéris,
Salut à toi - au revoir!"