mardi 9 octobre 2018

Marche Méditative : Le Labyrinthe de Melanie Bowden


Traduction et adaptation par Delphine Serpentine
 

Melanie Bowden est une écrivaine freelance, une doula post-partum et la mère de deux enfants. 


 
Source : https://thegardenonline.org/new-years-eve-labyrinth-walk/

Ma première marche en labyrinthe fut dans le jardin d’un centre de retraite. C’est avec scepticisme que j’entamais la voie circulaire bordée de pierres en quête de réponses à propos d’un conflit avec un membre de ma famille. En quelques minutes, je fus si submergée par la vision qui s’imposait que je m’arrêtais net pour m’étouffer à grand bruit. Je n’avais pas seulement compris le comportement de l’autre, mais j’avais aussi ressenti une grande vague de pardon et de sympathie m’emporter.

Je suis retournée depuis lors à de nombreuses reprises au labyrinthe. Tantôt pour calmer un conflit, trouver une direction ou simplement pour apaiser mon esprit.



Qu’est-ce qu’un labyrinthe ?


Durant des siècles, le motif du labyrinthe fut utilisé pour aider les personnes à se reconnecter à leur spiritualité. Le labyrinthe n’est pas un dédale, mais un chemin concentrique. Une personne entre et sort au même endroit, en suivant le chemin menant au centre du cercle, puis retourne en arrière. Les labyrinthes sont présents en différents endroits : les lycées, les hôpitaux, les aires de jeu, les prisons, tracé dans le sol d’un canyon californien ou dans une prairie d’une ferme du Missouri.

Selon Melissa Gayle West, psychothérapeute et auteur de Exploring the Labyrinth : A Guide for Healing and Spiritual Growth, le labyrinthe provient de la spirale, le symbole universel de la croissance et de la transformation. Nous la voyons dans le motif formé par les cônes de pin, dans le coquillage du nautilus et dans nos empreintes digitales. West dit : «  La spirale est littéralement encodée dans l’univers. Le labyrinthe, en tant qu’écho du thème transformateur de la spirale, invite à travers les âges les voyageurs et les chercheurs spirituels à contempler les mystères de la vie. A chaque fois que nous marchons dans le labyrinthe, nous marchons dans un monde qui contient bien plus de mystère et de magie que nos esprits ne peuvent le concevoir. »

L’intérêt renouvelé pour le labyrinthe a émergé au début des années 90, et cela en grande partie par les travaux du Révérend Dr. Lauren Artresse de la Cathédrale de la Grâce de San Francisco. Artress fonda Verditas : Le Projet Mondial en 1991 après un voyage à la Cathédrale de Chartres, France. Le labyrinthe de Chartres a été créé sur le sol de la cathédrale durant les croisades, aux alentours de 1220, pour offrir un voyage spirituel à ceux qui ne pouvaient faire un pèlerinage à Jérusalem. Artress trouva la marche labyrinthique de Chartres si transformatrice qu’elle se décida à créer un mouvement. 



Les bénéfices du labyrinthe


Tout comme Artress, des centaines ont découvet que le labyrinthe est un outil puissant, accessible à tous. Marcher dans le labyrinthe peut approfondir la spiritualité, aider à accéder à son intuition et sa créativité, ou offrir un moyen de se connecter à la communauté. Les personnes ont pleuré, ri à gorge déployée et même sauté de joie durant leur marche labyrinthique.

A propos de sa première marche, Darcy Spence dit : « Même alors que je marchais avec un groupe de 10 personnes, je me suis sentie calme, paisible, détendue à l’issue. Je sais que ma pression sanguine s’est abaissée ! »

D’autres commentaires de marcheurs :

« Je me sentais centrée, enracinée et plus en lien avec mon esprit. Le labyrinthe apaise mon anxiété et me donne la paix. », Cheryl Pierson-Carey

« J’ai un labyrinthe dans ma cour et j’y marche chaque jour. Mon mari dit que depuis que j’ai commencé à marcher régulièrement dedans, je suis plus centrée, passionnée dans mon travail, plus calme et plus aimante. », Georgiana Lofty

« C’est une marche méditative guidée et vous ne pouvez pas vous perdre, vraiment ! Je marche et suis attentive à ce qui arrive. Je trouve cela très apaisant. », Anne Dilenschneider



Trouver un labyrinthe près de chez soi


Une fois que vous commencez à regarder quels labyrinthes sont près de chez vous, vous serez surpris. Un bon endroit pour débuter vos recherches est le Labyrinth Locator sur le site de la Cathédrale de la Grâce www.gracecathedral.org/labyrinth/. Sur le localisateur, les adresses des labyrinthes sont énumérées avec des informations indiquant si le labyrinthe est public ou privé, à l'intérieur ou à l'extérieur, éphémère ou permanent. Une autre façon de chercher  les labyrinthes est de contacter The Labyrinth Society www.labyrinthsociety.org. Vous pourrez trouver les coordonnées du représentant régional de la Labyrinth Society.

De plus, le représentant peut vous guider vers un facilitateur local, ils sont nombreux à avoir des labyrinthes portables. Beaucoup ont leur propre labyrinthe. Vous pouvez aussi contacter une église ou un autre lieu de culte impliquant un labyrinthe.

Si vous décidez de faire votre propre labyrinthe, le livre de West contient les instructions détaillées pour le réaliser soit en intérieur, avec du ruban adhésif au sol, ou en extérieur, avec de la corde. Elle suggère également d’essayer les labyrinthes digitaux en suivant le motif avec votre index de la main non dominante, soit sur l’écran d’un ordinateur ou sur un imprimé. Rendez-vous sur  http://www.lessons4living.com/finger_labyrinth.htm.



Se préparer à une marche labyrinthique



Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode. Vous pouvez marcher lentement ou rapidement, sauter, courir, chanter ou danser. Il n’y a pas de règle. Ne soyez pas trop dur avec vous-même sir votre première marche est sans événement notable. Le labyrinthe est différent pour chacun, donc ne vous découragez si vos premières attentes sont déçues.

Les trois parties du labyrinthe sont : entrer, aller vers le centre et sortir.

La Révérende Marjorie Hoyer Smith voit les parties de ce chemin comme suit : « Entrer est le temps de laisser les détails et les problèmes de sa vie derrière soi. Le centre est un temps de méditation et de prière. Sortir est la symbolique de prendre ce que vous avez reçu dans le monde et de l'intégrer dans votre vie. »

Vous gagnerez beaucoup dans vos marches si vous les faites avec l’esprit ouvert dès l’entrée.

West suggère de vous demander «  Suis-je d’accord pour recevoir la guidance qui me mènera vers une nouvelle direction ? Est-ce que mon engagement à connaître la vérité est plus grand que mon engagement à avoir la réponse que je demande? »

Si vous pouvez répondre oui avec honnêteté, alors vous êtes prêt à marcher.

West trouve aussi qu’utiliser une « préparation mentale pour la marche rend l’expérience transformatrice encore plus profonde. Avant d’entrer dans le labyrinthe, ou lorsque vous prenez un moment avant de pénétrer pour poser votre intention, essayez une des suggestions suivantes :



• Penser à une question ou un problème vous concernant à ce moment, que ce soit important ou non ? Mes propres soucis sont de l’ordrede « comment empêcher mes enfants de se battre ? »  à «  que suis-je supposée apprendre du récent décès de ma grand-mère ? »

• Prier pour quelqu’un ou pour une guérison dans une situation particulière.

• Marcher le long du chemin comme si c’était celui de votre vie, avec tous ses tours et des détours. Au centre, méditer sur ce que vous avez besoin de faire dans votre vie à ce moment.

• Pour une réflexion anniversaire ou pour votre jour anniversaire sur l’année à venir.

• En guise de remerciement pour tous les cadeaux de la vie et générer une vie de gratitude.

• Prier ou demander une guidance à propos d’un problème relationnel



Le Pouvoir du Labyrinthe



Le pouvoir de guérison du labyrinthe fonctionne de façon mystérieuse. La recherche est toujours en cours pour déterminer la connexion cerveau-corps pour ceux qui entreprennent une marche labyrinthique  et sur le pourquoi des nombreuses expériences spirituelles profondes et des guérisons. Georgiana Lofty, une facilitatrice de labyrinthe et auteur de Step by Step: How to Introduce the Labyrinth, believes in the labyrinth’s power, dit «  Le labyrinthe enseigne que nous avons besoin d’avoir confiance en la marche sacré de la vie. Juste mettre un pied devant l’autre, et aller vers Dieu, le Foyer, Le centre, Le plus haut Pouvoir. Les motifs (du labyrinthe) sont assez complexes pour que les marcheurs  renoncent à savoir où ils vont. N’est-ce pas une merveilleuse métaphore de ce que notre marche sacrée dans les  merveilles de la vie a à nous offrir ? »