samedi 25 juillet 2015

Comprendre la marche méditative par Jennifer Adele, Mystik Way n° 40, mars-avril 2015

Artiste : Edmond Dulac
La marche méditative est une forme très simple de méditation active, et c'est quelque chose que j'ai pratiqué durant 17 ans par le passé. C'est une méditation hyper-physique qui non seulement nous branche directement, équilibre notre travail intérieur avec nos pensées, mais aussi offre une communication profonde à la fois avec l'immobilité et les rythmes de notre corps.
La marche méditative agit comme un pont créant une unité du corps et de l'esprit, et cela a eu un impact très positif dans ma propre vie.
Dans la marche méditative, nous utilisons la marche comme point de concentration au lieu de nous asseoir, immobiles. Le mouvement devient un mantra non verbal et un centre tourbillonnant de paix. Cela nous permet par la suite d'être plus attentif à notre expérience durant la marche : nous faisons plus que marcher littéralement, et nous devenons plus que notre aspect tangible de ce que nous semblons être. Ainsi nous apprenons à répondre au lieu de simplement réagir.

Évidemment, il y a des différences entre une marche méditative et une méditation assise. C'est une bon début pour une description. Premièrement, et principalement, nous gardons les yeux ouverts durant la marche méditative ; cette différence implique d'autres changements dans notre façon de pratiquer. Nous ne détournons pas notre attention du monde extérieur. Au contraire, nous maintenons notre conscience sur l'existence d'une réalité partagée dans ce monde, pour mieux saisir notre place dans ce dernier. L'unité du corps-esprit fusionne avec l'unité de la plus grande réalité partagée. Nous nous éveillons à ce qui nous est extérieur...bien que ce à quoi dont nous sommes conscients lors d'une méditation assise...spécialement en intérieur. Cela comprend le vent, le soleil, la pluie, les sons de la nature, des hommes, des véhicules.

Mis une des plus grandes différences est peut-être que la marche méditative est plus accessible pour beaucoup. Les personnes témoignent d'une rapidité à ressentir et avoir conscience plus facilement de leurs corps lors d'une marche méditative en comparaison à la pratique immobile. Lorsque notre corps est en mouvement, il est, en général, plus facile d'en être conscient par rapport à l'immobilité d'une méditation assise. Lorsque nous sommes assis, les sensations sont plus subtiles et plus dures à percevoir que celles survenant durant la marche. Ce qui peut faire de la marche méditative une expérience intense. Vous pouvez sentir votre corps pleinement, profondément et aussi éprouver une incroyable jouissance.

La pratique de la marche méditative peut facilement se glisser dans vos vies. Elle est très pratique et même plus efficace. Marcher jusqu'au supermarché devient une opportunité pour marche méditative de quelques minutes. De nombreux personnes qui pratiquent ce type de méditation s'accordent à dire que les expériences en plein air sont bien meilleures et créent un sentiment de renouveau intérieur qui ne peut être atteint dans un environnement isolé. Pour votre premier essai, essayez de trouver un parc ou un espace ouvert où vous pourriez marcher vingt minutes ou plus sans tomber sur un trafic chargé ou d'autres stimuli excessifs.

Maintenant, les bases pour commencer.

Avant de partir, prenez un moment, debout. Autorisez votre conscience à être avec votre corps. Prenez quelques respirations profondes, inspirant par le ventre. Portez votre attention sur la sensation procurée par la respiration. Laissez votre respiration redevenir naturelle, soyez attentif à son va-et-vient durant quelques instants. Maintenant, tournez votre attention vers votre corps, notez les sensations ressentis par votre corps dans la station debout, devenez conscient de toutes ces sensations.

Commencez à marcher. D'un pas calme, détendu, égal. Portez votre attention sur corps. Il est normal que votre attention soit attirée par ce que vous voyez autour de vous, mais revenez à votre attention première. L'idée est d'être centré sur l'expérience physique de la marche. Si l'esprit vagabonde, revenez à votre expérience de la marche. Notez minutieusement les sensations ressenties. Le corps entier est impliqué dans l'acte de marche, dans l'alternance du pied gauche et du pied droit, le balancement des bras et des hanches.

Notez comment vos pieds ressentent le sol...le contact des chaussettes ou des chaussures, la texture des matériaux en contact avec eux, la façon dont ils portent votre poids, les sensations en eux lors de la marche. Sentez votre pied entier, en étant conscient de la façon dont le talon se pose à terre, puis le mouvement de déroulé du pied et des orteils. Remarquez comme le pied se lève et se pose plus loin. Autorisez votre conscience à se mouvoir avec chaque partie de votre corps. Passez en revue votre corps petit à petit : les chevilles , la peau , les mollets, les genoux , les cuisses , les hanches , le bassin , le dos, la poitrine , les épaules , les bras , le cou , et la tête. Lors que vous êtes conscient de toutes tensions dans votre corps. Relâchez. Autorisez chaque part de votre corps à se détendre, autorisez tout votre corps à se relâcher. En faisant cela, la marche deviendra encore plus réjouissante.

Acceptez le monde autour de vous...sans jugement Une fois centré, porté votre conscience sur ce qui vous entoure – vent, soleil, air, température, humidité, sons, structures, personnes etc. Incluez-les à votre sentiment d'unité, de plénitude, de votre corps-esprit à tous ces phénomènes extérieurs jusqu'à la compréhension et l'expérimentation de l'unité universelle.

Profitez bien et soyez bénis !