mercredi 20 mai 2015

Le Credo des Sorcières de Doreen Valiente

Artiste : Gemma Gary

Écoutez les paroles des Sorcières,
Au cœur de la nuit, les secrets sont cachés,
Alors que nos vies privées de lumière,
De nouveau sont bellement éclairées.

Profonds mystères de l’ Eau et du Feu,
L’infinité de l’Air et de la Terre,
Nous communions en silence avec eux
Le cœur vibrant et vivant de nos vœux.

La Nature de la veille au sommeil,
La roue des saisons tournant au soleil,
Dansant, chantant pour célébrer le cycle
Formant ainsi le cercle magique.

Les grands sabbats au nombre de quatre,
Invitant toutes les filles d'Hécate
Dansant, à Ostara et à Samhain,
A Litha et à Yule, sans chaîne.

Quand le jour et la nuit sont égaux,
Au zénith et au nadir du soleil,
Le temps des sabbats mineurs émerveille
Les sorcières qui bénissent sel et eau.

Treize pleine lunes couronnant l'an,
Treize sorcières au cœur du coven,
Treize Esbats d'amour et de joyeux chants,
Chaque année dorée, plus un jour, amène.

Dès l'aube du monde et sans cesse,
Entre l'homme et la femme, chaque fois,
Issu des anciens aux yeux de sagesse,
Le pouvoir se lègue aux deux à la fois.

Quand le Cercle magique est tracé,
Par le pouvoir, l'athamé ou l'épée,
Abri et frontière entre les Mondes,
Cette nuit sur la Terre des Ombres.

Ce monde n'en connaîtra le secret,
Le monde d'au-delà sait le garder
Les plus anciens Dieux y sont invoqués,
L’œuvre magique y est réalisée.

Car il y a deux piliers mystiques,
Gardiens au seuil du sanctuaire,
Deux puissances issues de la Terre
de forces et formes authentiques.

Jeu des ombres et des lumières,
Les opposés l'un contre l'autre,
Couple divin extraordinaire.
Grâce aux aïeux, cette foi est nôtre.

A minuit, cavalier des tempêtes
Dieu Cornu, seigneur des ombres.
A midi, Roi solaire et sylvestre,
Investissant clairières et combes.

De sa nef lunaire étoilée, elle veille
-Maiden, Mère et Crone à volonté-
Dame de la nuit et des secrets
Sa sagesse tisse sorts,dons et merveilles.

Régissant tous les arts de la magie
Résidant dans les tréfonds de l'esprit,
Immortels et toujours renouvelés,
Pouvant et sachant lier ou libérer.

Dédions nos libations aux Dieux anciens
Avec bonheur dans la danse et l'amour,
Jusqu'aux Terres d’Été depuis ce jour,
nos cœurs en paix et nos esprit sereins.

Le défi de cette voie ancienne
Fais ce que voudras sans aucune haine
Par amour jamais ne blesse personne
Que cela toujours en ton cœur résonne

Le credo wiccan est le vœu des Dieux :
Si nul n'est lésé, fais ce que tu veux.
Ainsi soit- il

Explication des raisons de cette adaptation :

J'aime le rythme et les rimes. Bien que les précédents traductions et adaptations actuelles aient respecté au plus près le texte d'origine de Doreen Valiente, je ne pouvais que regretter que la poésie de cette dernière ne soit pas également restituée. Les traductions d'une langue à l'autre font se perdre les qualités sonores d'un texte.

Je sais bien que mon adaptation n'est pas l'exacte traduction mais j'ai fait de mon mieux pour rendre le style littéraire du « Credo des Sorcières », c'est-à-dire le style poétique rimé, à partir des traductions existantes. J'ai conservé la forme d'une succession de quatrain (16 + 2 vers en final). J'ai recréé des vers de 10 pieds (décasyllabe) en essayant de respecter, dans cette contrainte, au plus près les métaphores de Doreen Valiente.

Avril 2009