mercredi 20 mai 2015

Hécate

Hecat Dadoukos

Note de Serpentine : Un vieil article méritant d'être remanié. Il y a tellement à dire et repréciser.
 


Divinité chtonienne majeure reconnue et honorée par Zeus régnant sur la terre, la mer et le ciel.

Protectrice des voyageurs, des marins, des nourrissons. Veillant au respect de l’équité, de la justice. Associée à la fécondité, la magie, les carrefours, les spectres.


Son nom :
Hécate ressemble à l’ancien égyptien « hekau » qui signifie « magie ». Deux anciens noms d’Hécate sont Aphrattos « Celle Sans Nom » et Pandeina « la Tout-Terrifiante ». Une autre interprétation serait « celle qui voit loin ».

Filiation : fille de Persès et d’Astéria (Titans).

Attributs :

Le poulos (haute tiare ronde réservé aux Déesses Mères), torches, vases, coupes.
Plus tardivement, des clefs, des poignards, des serpents, des croissants de lune qui sont associés au caractère infernal qui lui est attribué des le IV siècle avant JC.

Représentation


La représentation trine d’Hécate est assez tardive. Elle résulterait de l’interprétation des trois domaines sur lesquels Hécate règne ou bien aux trois phases lunaires, mais aussi de la configuration des hécataions (autel dédié à Hécate et déesses lunaires) sur lesquels apparaissaient Séléné (la lune des trois jours), Artémis (la lune des six jours) et Hécate (la lune des quinze jours).
De nombreuses variations autour de la trinité hécatéenne ont eu cours au long de l’histoire mettant en scène soit trois jeunes femmes, soit une femme possédant 6 bras et trois têtes, ou 2 bras et trois tête, soit un corps de femme avec trois têtes d’animaux (cheval, chien et lion)( forme sous laquelle elle est assimilée à Perséphone également)… .

Textes évoquant Hécate 

Hymne homérique à Déméter dans lequel nous apprenons qu’Hécate est la première à aider Déméter à retrouver sa fille Coré (devenue Perséphone) pour enfin devenir une compagne de Perséphone.
La théogonie d’Hésiode qui rappelle la filiation d’Hécate amis aussi tous ses privilèges : commander sur la terre, la mer ; accorder richesse, victoire ; rétablir la justice et l’équilibre ; favoriser les voyages sur terre et mer ; accroître ou diminuer la fertilité : veiller sur les nourrissons et les enfants. Honorée par Zeus, cela rappelle qu’elle lui est supérieure et antérieure.
Plus tard, débarrassée de son histoire, elle est assimilée par les Romains. Associée ou confondue à Diane, elle présidera à la magie essentiellement.

Hymne Orphique à Hékaté

J’invoque Hékaté, l’aimable, la Déesse des triples carrefours,
Céleste, terrestre et marine au péplos couleur de safran.
La sépulcrale célébrant les mystères de Bakchos parmi les âmes des morts.
La fille de Perses, amie des solitudes réjouie par les chiens de la nuit.
La reine redoutable sans ceinture, précédée par les cris des bêtes, image invincible,
Conduisant les taureaux, gardienne des clefs de la totalité du monde, guide.
Nymphe qui parcourt les montagnes et nourrit les jeunes hommes,
Je te prie, jeune fille, d’assister à nos saints mystères,
Favorables au bouvier toujours joyeux dans son cœur.