mardi 12 mai 2015

A la recherche de l'Ile Sacrée, extrait d'Avalon Within de Jhenah Telyndru

Elle se tient à la proue, une forme drapée de voiles noires et de brumes. Son immense capuche dissimulant son âge. Elle pourrait être n'importe quelle fille, sœur ou mère. Son pied est sûr, son corps, solide. A travers la brume épaisse et l'eau changeante, elle tient fermement sa position, profondément certaine du chemin. Elle a conquis ce lac et ouvert les brumes pour tracer sa voie vers Avalon. Maintenant, par son service, elle guide les autre à travers ce qui semble impénétrable, jusqu'à ce qu'ils arrivent un jour sans aide aux rivages sacrés.
Elle est une prêtresse d'Avalon.
Artiste : Franck C. Papé

Cela fait longtemps que les choeurs d'Avalon chantent dans les cœurs des femmes. Dans les siècles après sa fin, nous trouvons des notes éparpillées du chant d'Avalon jouant toujours en nous à travers le flux du temps, de la littérature, de la musiques et des légendes. Durant les cent dernières années, une réémergence s'annonça. Le mouvement pré-raphaélite et les écrits de Yeats et Tennison illustrèrent magnifiquement la romance victorienne avec le mythe arthurien. Les traditions magiques qui émergèrent au début du vingtième siècle également s'attachèrent à l'énergie d'Avalon, plus particulièrement dans l’œuvre de l'auteur et mystique Dion Fortune.

La puissance d'Avalon, et en fait, l'intégralité de la légende arthurienne, n'est pas une fantaisie d'antan. Il suffit de regarder autour de nous pour voir les nombreuses preuves de sa pertinence. Les contes sur Arthur, Morgane La Fée et Merlin peuvent être trouvés dans toutes les étagères. Des psychologues, des auteurs de livres fantastiques, les érudits de monde celte et les acteurs dans le développement personnel ont tous des connaissances acquises provenant du cycle mythique arthurien. Il y a de nombreux groupes païens et wiccans puisant fortement dans le royaume arthurien, y trouvant une voie de croissance spirituelle symbolisée par la Quête du Graal et le code de chevalerie.
A partir de tout cela, nous avons un aperçu de l'intégralité d'Avalon. A la fin de sa vie, Arthur est transporté à bord d'une barque sur les rivages d'Avalon attendant que la Bretagne ait à nouveau besoin de lui. De la même façon, le souvenir d'Avalon a été gardé vivant à travers les contes sur ce roi qui fut et qui sera. Caché dans les ombres, la lueur de ce que fut Avalon nous chuchote les traditions de la légende arthurienne. Et , comme Arthur, sa réémergence arrive au moment où le besoin s'en fait sentir.
Nous vivons une époque où les opportunités pour les femmes sont les plus importantes depuis le début du patriarcat. Le soutien social pour la valeur féminine, cependant progressif et difficile à gagner, a encourage beaucoup de femmes à rechercher une voie spirituelle de la puissance féminin.
Ce ne sont plus ces femmes se contentant des principes religieux établis qui ne les autorisent pas à participer activement dans le domaine ecclésiastique, ou qui leur enseignent qu'elles sont des êtres imparfaits en raison de leur « infortune » d'être née femme. Le concept renouvelé de la femme comme étant sacrée a réellement transformé les idées reçues, dissolvant les paradigmes obsolètes sur la place de la femme, révisant notre recherche sur les buts de l'humanité et redéfinissant notre concept de la nature du divin. Pour beaucoup de femmes recherchant un foyer spirituel, la légende d'Avalon les a appelées à travers les âges. C'est une île de mystères féminins, un sanctuaire au service de la Déesse, un honorable havre d'apprentissage et de guérison, un lieu de solitude et un centre pour les femmes cherchant leur pouvoir personnel par le biais de la sagesse intérieure. Ces images ont résonné dans d'innombrables femmes engendrant la quête des rivages qui a servi à tirer Avalon une fois de plus de la brume.
Dans toute cette recherche, nous avons fait face à la question : Qu'est-ce qu'Avalon ? Est-elle l'allégorie de la puissance féminine ? Un mythe dont la légende sert à nous inspirer de façon à tirer de la sagesse de son symbolisme ? Il y a de nombreuses traditions qui relient Avalon aux Iles Bienheureuses, le Passage de l'Annwn et à l'île paradisiaque des pommes. Avalon est-elle un autre visage de l'Autre-Monde celte ? Est-elle, comme certains le pensent, un opium féministe – une romantisation d'un idéal matriarcal échafaudé sur le besoin de croire qu'un tel endroit ait existé ? Avalon était-elle un endroit réel où des prêtresses étaient formées pour garder les mystères sacrés secrets et faire vivre un lieu de croissance et de guérison ?
En vérité, prouver une bonne fois pour toute qu'Avalon a existé physiquement n'a pas beaucoup d'importance. Les perspectives changeantes et les sujets d'études pour ou contre son existence pâlissent face au plus grand but d'Avalon. Peu importe qu'elle exista un jour, elle sert aujourd'hui de ressource aux femmes en quête de leurs pouvoirs. Elle détient les clefs de la sagesse féminine, honorée un jour et recherchée toujours, retournant désormais à la conscience de celles qui ont le courage de la chercher. Elle est le point de concentration pour toutes les filles de la Mère – un but, un modèle et une source sans fin d'inspiration. Avalon est une balise, brillant sur les eaux maternelles, promettant des connexions entre les femmes d'aujourd'hui, perpétuant le savoir oublié des femmes d'hier, et faisant foi comme promesse de constance pour les femmes de demain.
A travers les légendes d'Avalon, nous sommes appelées à des femmes indépendantes et puissantes, dotées de la bénédiction de la Vision. Améliorer notre vision et explorer le paysage avec discernement n'est que le premier pas vers les plus grands mystères. La Clairvoyance vient en orientant l’œil vers l'intérieur – plus profondément nous scrutons nos propres recoins, prenant conscience de ce qui réside dans l'ombre, plus loin nous pourrons voir. La Vision n'est pas une farce de la psyché mais plutôt le travail d'une capacité à lire dans le grand motif et de comprendre la nature du courant énergétique. Pour comprendre les marées cosmiques ne nécessite pas de suivre un cours – vers ce qui y git. En tant qu'élément participant à ce grande rythme, nous sommes un cycle comme tous les autres – quelque part entre la plus petite particule subatomique et l'immensité de l'univers nous pouvons trouver notre propre essence. En sachant qu'un seul d'entre eux peut offrir la connaissance du Tout.
L'allégorie d'Avalon est profonde en sa simplicité ; la voie pour atteindre ses rivages est bien déterminée. Nous sommes appelées à traverser le lac – embarquer pour un voyage à travers l'inconscient – le royaume aquatique du souvenir et de l'émotion. De là, nous devons lever les brumes – déchirer le voile d'illusions obscurcissant notre vision. Cet artifice est la plus grande barrière entre nous et notre véritable but : atteindre l' Ile d'Avalon. L'Ile Sacrée représente la vérité sur notre nature sacrée – l'expérimentation de l'affranchissement de notre soi.
Une fois arrivées sur le rivage, il y a encore beaucoup à explorer – des sites sacrés, des lieus de pouvoirs du paysage d'Avalon. Alors que nous cartographions ce pays inconnu, nous devons également prendre la mesure de nos propres paysages intérieurs avec un regard libéré des brumes. Nous avons un devoir de nous connaître nous-même en profondeur et de rendre sacré cet espace en nous. Habitées par des femmes puissantes et sacrées œuvrant ensemble pour créer et soutenir une communauté auto-suffisante avec la Déesse en son centre, Avalon elle-même sert de modèle à la pleine intégration et individualisation de soi : toutes les parts conscientes de leur but, de leurs force, de leurs faiblesse, travaillant pour conserver le noyau intact – un centre sacré pleinement conscient de sa divinité.
Ce n'est pas par accident que l'ancien nom d'Avalon est Ynys Avallon, l'Ile aux Pommes, le fruit de la sagesse s'épanouissant dans l'abondance de ses vergers. Nous devons chercher ce fruit en nous-même et cultiver les graines de sagesse. - c'est notre droit de naissance en tant que filles de la Dame.
La Tradition Avalonienne offre une voie par lequel chaque femme peut chercher, découvrir et connaître sa propre femme sage intérieure – la prêtresse intérieure. Les enseignements d'Avalon a pour but d'éveiller à une expérience directe des mystères intérieures qui se révéleront d'eux-même à ceux qui les méritent. Tel l'axiome hermétique prônant «  la bouche de la sagesse est close, excepté pour les oreilles de la compréhension. ». Les mystères se gardent eux-même. La voie d'Avalon est une des quêtes dédiées les plus actives. Les récompenses sont proportionnelles aux efforts fournis.
Que signifie d'être une prêtresse de l'Ile Sacrée ? C'est une vocation qui a grandement changé au cours des siècles depuis que la dernière femme d'Avalon tissa son rituel au sommet du Tor. Nous sommes orphelines en un sens puisque l'ancien lieu d'apprentissage sur la voie des prêtresses d'Avalon n'existe plus dans ce plan. Comment pouvons-nous, nous qui entendons la voix de la Dame de l'Ile aux Pommes, répondre à cet appel ?

Devenir une prêtresse dans le sens ancien du terme n'est pas une chose qu'aucun peut vous donner. C'est un honneur mérité, un potentiel réalisé et un droit de naissance revendiqué – et si et seulement si Sa main vous l'accorde. Elle seule choisit celles qui la serviront. En lisant ce livre ou un autre ne fera pas de vous une prêtresse d'Avalon. Assister à des ateliers, suivre une étude, partir en pèlerinage : rien de tout cela ne nous initiera aux mystères.
Nous empruntons la voie de la prêtresse avec un travail ardu, une quête intérieure, la résolution de problèmes, des changements positifs effectifs dans nos vies et en nourrissant la capacité à manifester les femmes que nous étions appelées à être dès la naissance. Quand vous avez finalement atteint cette connaissance et révélation de votre véritable soi, nous connaîtrons intimement la vérité de la Déesse. Plus nous manifestons notre nature authentique, plus grande est notre capacité à toucher l'essence de la Dame. Plus la lumière de nos âmes brille pleinement, plus Sa lumière passe à travers nous pour briller dans le monde.
Le plus grand défi à venir d'une prêtresse est de devenir l'expression authentique d'elle-même – le mieux que nous pouvons atteindre. Quand nous touchons cette part de nous-même sans être tétanisées par la peur ou saignées à blanc par des blessures à l'âme, nous touchons le Divin en nous. Plus nous sommes entières, plus nous nous autorisons à être puissantes et plus nous sommes des exemples pour nos sœurs sur le chemin de la Dame. Bien que qu'aucune femme n'atteint de la même façon son pouvoir, toutes les femmes peuvent toucher la Déesse. Chaque pas vers l'authenticité éveille l'esprit de Souveraineté. A chaque âme inspirée, la Voix de la Déesse chante plus fort, enflammant les cœurs qui La recherchent. Toujours en réponse à nos besoins, Avalon réémerge une fois de plus pour répondre à l'appel ancien de ses filles.